JOURNEYS INTO THE FUTURE THROUGH THE SEA OF THE PAST

itinerant exhibition

MARK HACHEM GALLERY

 BEIRUT

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, les penseurs et universitaires américains et européens envisagèrent un ordre mondial d'après-guerre défini par le mondialisme naissant. L'interdépendance culturelle, économique et sociale était considérée comme caractéristique de l'époque à venir. Près d'un demi-siècle plus tard, une capitale mondialisée a provoqué des confits raciaux, ethniques et religieux incessants. Il a stimulé une politique identitaire qui se nourrit à la fois de préjugés anciens et nouveaux, vulnérables à l'idée sanglante du nationalisme moderne. Les questions d'immigration et de sécurité frontalière dominent le discours politique actuel, et le moment global actuel est incarné par l'appel retentissant à construire des murs. Le Brexit, la crise des réfugiés et la montée du populisme et des groupes de droite aux États-Unis, en Europe et ailleurs ne sont que des rappels rafraîchissants et brûlants.

Les voyages vers l'avenir à travers la mer du passé est la réponse de l’artiste Nasr-eddine Bennacer à l'instant global actuel. Rassemblant installations, peintures, vidéos et photographies, l'exposition explore les notions d'identité et de frontières par rapport à la géopolitique et à la violence, mais aussi par rapport à la psyché individuelle. À l'heure où la division l'emporte sur la mobilisation et où les confits et les préjugés sont omniprésents, cette exposition présente une enquête pertinente et nécessaire sur la politique de l'ordre néolibéral, même si elle est le fruit d'un voyage personnel et intime.

Joud Halawani-al-Tamimi

Following the end of World War II, American and European thinkers and scholars envisaged a post-war world order defined by the nascent globalism. Cultural, economic and social interconnectedness were believed to be defining features of the forthcoming epoch. Almost half a century later, a globalizing capital has spurred incessant racial, ethnic and religious conflict. It has impelled an identity politics that thrives on both antique and novel prejudices, vulnerable to the bloody idea of modern nationalism. Matters of immigration and border security dominate present political discourse, and the current global moment is epitomized in the resounding call to build walls. Brexit, the refugee crisis, and the rise of populism and alt-right groups in the US, Europe and beyond are but fresh and burning reminders.

 

Journeys into the future through the Sea of the past is Algerian artist Nasr- eddine Bennacer’s response to the current global moment. Bringing together installations, paintings, video and photography, the exhibition probes notions of identity and borders in relation to geopolitics and violence, but also with respect to the individual psyche. At a time when division trumps mobilisation, and conflict and prejudice are rampant, this exhibition presents an apt and necessary inquiry into the politics of the neoliberal order, albeit by way of a largely personal and intimate journey. 

Joud Halawani-al-Tamimi

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
Copyright © Nasreddine Bennacer. All rights reserved